Aller au contenu principal

Bretagne : Le Caté veut réduire les intrants

La station expérimentale bretonne du Caté teste de nouvelles variétés et nouveaux équipements ou itinéraires techniques pour réduire la consommation d’énergie, d’eau ou de produits phytosanitaires.

Jean-Paul Hébrard, directeur de TV Agri, présent à l'AG du Caté (3e en partant de la gauche), a évoqué les nouvelles technologies et la compétitivité de l'agriculture. © C. Pape

« Réduire l’usage des produits phytosanitaires est une demande forte de la société », assure Jean-Denis Crenn, président du Caté. Pour y parvenir, la station expérimentale de Saint-Pol de Léon a rejoint le programme national Dephy Ecophyto. Et elle fait feu de tout bois : variétés tolérantes ou résistantes, désherbage mécanique… Et lance une étude sur le désherbage par robot en plein champ. Le Caté compte aussi sur les nouvelles technologies comme une station météo connectée pour rendre plus efficients les traitements phytos, ou un comptage des spores de mildiou d’échalote afin de ne traiter que lorsqu’il y a risque… « Sur le terrain aussi, les choses avancent. En crucifères ou en artichaut, près des trois quarts des surfaces ne reçoivent plus de désherbage chimique », affirme Jean-Denis Crenn. En serre verre, l’expérimentation se tourne vers de nouvelles serres, semi-fermées et moins gourmandes en énergie. « Les essais sont en route depuis seize mois. Même si le rendement est supérieur, il est encore trop tôt pour savoir si ce type de serre est rentable vu l’investissement à réaliser », mentionne Michel Le Roux, le directeur du Caté. En parallèle, la station teste aussi un double système d’éclairage, avec des lampes à sodium et led.

Moins d’eau, plus de diversification

L’eau est aussi un intrant à économiser. Partenaire du programme européen Fertinowa, qui s’étend sur dix pays, le Caté planche sur sa gestion durable dans les systèmes utilisant l’irrigation fertilisante. Et le programme Breizhlégum’eau, coordonné par la Chambre régionale d’agriculture et auquel participent les trois stations expérimentales légumières bretonnes, veut faire évoluer les pratiques des producteurs de légumes. « L’objectif poursuivi est le même, affirme Jean-Denis Crenn. Impacter le moins possible l’environnement ». La station du Caté poursuit également ses recherches en matière de diversification : conservation post-récolte du potimarron et diversité des champignons avec la pholiote du peuplier ou le pleurote dont quatre producteurs viennent de lancer la production.

À lire aussi

  • Vignette
    Amorce d'une reprise

    Le marché des produits de saison a eu tendance à se réactiver, vendredi, à l’approche du we

  • Vignette
    un commerce attendu plus actif

    Le contexte s'annonce plus porteur pour les fruits et légumes de saison (asperge, con

  • Vignette
    Asperge

    Tendance: Les apports et les prix se sont stabilisés,

  • Vignette
    Carotte

    Tendance: Les derniers lots du Sud-Ouest ont été faci

  • Vignette
    Chou-fleur

    Tendance: Avec le déclin de la demande intérieure et la pers

  • Vignette
    Concombre

    Tendance: Le marché a conservé une bonne fluidité, su