Aller au contenu principal

Pas que la noix à la Senura

© Pixabay

La Senura va diversifier ses espèces expérimentées et développer de nouvelles techniques. Avec dix hectares supplémentaires, la station iséroise, jusqu’alors spécialisée dans la noix, prévoit de planter des noisetiers, des amandiers et des pacaniers. Elle mènera également une étude sur la variété de noix Fernor en combinaison avec des porte-greffes : Juglans nigra, Juglans regia, des hybrides et sur ses propres racines. La Senura travaille aussi à l’utilisation de drones pour l’estimation de récolte et l’évaluation des dégâts dans les cultures après un sinistre. Elle a, par ailleurs, inauguré un laboratoire dédié à la recherche sur le colletotricum, maladie fongique du noyer et poursuit ses travaux concernant la lutte par confusion sexuelle contre le carpocapse.

À lire aussi

  • Vignette
    Amorce d'une reprise

    Le marché des produits de saison a eu tendance à se réactiver, vendredi, à l’approche du we

  • Vignette
    un commerce attendu plus actif

    Le contexte s'annonce plus porteur pour les fruits et légumes de saison (asperge, con

  • Vignette
    Asperge

    Tendance: Les apports et les prix se sont stabilisés,

  • Vignette
    Carotte

    Tendance: Les derniers lots du Sud-Ouest ont été faci

  • Vignette
    Chou-fleur

    Tendance: Avec le déclin de la demande intérieure et la pers

  • Vignette
    Concombre

    Tendance: Le marché a conservé une bonne fluidité, su