Aller au contenu principal
EGalim

Les interprofessions à l’Elysée pour un point d’étape

Le grand oral des filières agricoles a eu lieu le 9 octobre. Pas d’annonce de Macron mais une oreille attentive.

Le 11 octobre 2017, Emmanuel Macron demandait aux filières de s'engager. © présidence de la république- G.Mariette

Emmanuel Macron a réuni à l’Elysée le 9 octobre au matin les représentants des principales filières agricoles, en présence de Stéphane Travert. Les interprofessions des fruits et légumes frais et transformés, des œufs, du lait, de la volaille (nouvellement créée), du porc, de la viande bovine, des céréales, des oléagineux et du vin ont successivement expliqué où elles en étaient des plans de filière que leur avait demandé le président de la République. Prévue pour une heure, la réunion aura finalement duré 2h30.

Au programme : la montée en gamme des produits, une meilleure rémunération des agriculteurs, l’intégration de la GMS dans les interprofessions… Et des questions en attente, comme les ordonnances attendues pour compléter le projet de loi. « Il nous a vraiment demandé notre avis, chacun a pu dire son ressenti, relate pour FLD Bruno Dupont, président d’Interfel. Avec dix personnes et cinq minutes de temps de parole par personne, heureusement que nous nous étions vus la veille pour se préparer ! » Emmanuel Macron a aussi parlé du plan d’investissement mais sans chiffrer l’enveloppe. « Nous avons assuré le président que les interprofessions seraient là. Mais nous avons bien fait comprendre que nous avions besoin de moyens, notamment pour nos centres techniques ! », souligne Bruno Dupont.

Sur les indicateurs de prix -dont l’élaboration et la diffusion reviennent finalement aux interprofessions-, les représentants ont fait part de leurs difficultés, notamment face à la diversité des produits au sein d’une même filière. « Comme nous, certains ont prévu un guide de bonnes pratiques, précise Bruno Dupont. Sur les indicateurs proprement dits, Interfel va attendre que ça se décante, de voir ce que va dire l’Europe, et à plus court terme, le remaniement gouvernemental. »

Le président de la République a promis aux interprofessions de les revoir avant le Sia. « Nous avons fait une loi forte, mais les acteurs économiques doivent s'en emparer. La balle est dans leur camp », a indiqué l'Élysée.

 

Et pour finir…

Interfel a tweeté une photo de la rencontre. Avec André Bernard (Anifelt) à sa droite et Bruno Dupont (Interfel) à sa gauche, Emmanuel Macron était particulièrement bien entouré !

À lire aussi

  • Vignette
    Amorce d'une reprise

    Le marché des produits de saison a eu tendance à se réactiver, vendredi, à l’approche du we

  • Vignette
    un commerce attendu plus actif

    Le contexte s'annonce plus porteur pour les fruits et légumes de saison (asperge, con

  • Vignette
    Asperge

    Tendance: Les apports et les prix se sont stabilisés,

  • Vignette
    Carotte

    Tendance: Les derniers lots du Sud-Ouest ont été faci

  • Vignette
    Chou-fleur

    Tendance: Avec le déclin de la demande intérieure et la pers

  • Vignette
    Concombre

    Tendance: Le marché a conservé une bonne fluidité, su