Aller au contenu principal
Réseau de grossistes

Une entité Île-de-France pour Vivalya

Cinq Gasc du réseau Vivalya créent leur structure pour optimiser leur couverture du très compétitif marché d’Île-de-France.

Vivalya Île-de-France regroupe cinq grossistes à service complet. Sur la photo, de gauche à droite : Jérôme Lavaire (Ribegroupe), Rémy Moreau (Laurance Union Primeurs), François Seray (PVM), Frédéric Lorenzi (Lorenzi), et Jean-Daniel Hallard, directeur commercial régional Grands comptes. © Vivalya Ile-de-France

Une nouvelle structure vient de naître au sein du réseau Vivalya. Baptisée simplement Vivalya Île-de-France, elle regroupe cinq grossistes à service complet adhérents au réseau ayant leur activité sur le marché francilien : Lorenzi, Laurance Union Primeurs, PVM, Les Halles Saint-Jean et Ribeprim (ces deux dernières entités font partie de Ribegroupe, présidée par Jérôme Lavaire, par ailleurs aussi président de Vivalya). Sur le papier, le chiffre d’affaires cumulé de l’ensemble approche les 90 M€, ce qui en fait un acteur de poids. Il est vrai que les cinq sociétés évoluent sur le très compétitif marché d’Île-de-France, où elles doivent faire face à des entreprises comme Transgourmet Île-de-France (réseau Creno) et Pomona TerreAzur. Entreprises familiales, très implantées localement et disposant de leur propre flotte, elles entendent développer des synergies pour optimiser leur activité sur la zone.

L’union fait la force

Une direction commerciale régionale Grands comptes a été créée et elle est pilotée par Jean-Daniel Hallard. Celui-ci connaît bien le domaine des réseaux de grossistes puisqu’il fut directeur d’Hexagro et accompagna sa transformation en Vivalya. « Les relations entre les différentes entreprises existaient déjà bien évidemment, il s’agit ici de faire front commun afin d’encore mieux répondre aux dossiers régionaux, mais aussi nationaux, qu’elles peuvent avoir à traiter » explique-t-il. En pratique, Vivalya Île-de-France répondra directement aux appels d’offres régionaux avec une seule coordination. La structure participera d’autre part aux appels d’offres nationaux, à travers le réseau national Vivalya, mais de manière coordonnée et unifiée. Auparavant, les cinq entités (sept en comptant les filiales marée) y répondaient individuellement. Vivalya Île-de-France, qui pourrait prendre à terme la forme d’un GIE, devrait renforcer ses synergies dans les prochains mois (mutualisation du service Qualité, système informatique partagé…). L’idée d’une marque commune pour les produits franciliens est aussi dans l’air.

À lire aussi

  • Vignette
    Amorce d'une reprise

    Le marché des produits de saison a eu tendance à se réactiver, vendredi, à l’approche du we

  • Vignette
    un commerce attendu plus actif

    Le contexte s'annonce plus porteur pour les fruits et légumes de saison (asperge, con

  • Vignette
    Asperge

    Tendance: Les apports et les prix se sont stabilisés,

  • Vignette
    Carotte

    Tendance: Les derniers lots du Sud-Ouest ont été faci

  • Vignette
    Chou-fleur

    Tendance: Avec le déclin de la demande intérieure et la pers

  • Vignette
    Concombre

    Tendance: Le marché a conservé une bonne fluidité, su