Aller au contenu principal

Les multiples intérêts des plantes de service

Le Ctifl et l’Itab ont consacré une journée aux plantes de service en production de légumes, le 29 mars au centre Ctifl de Balandran.

L'installation de bandes de souci favorise l'installation du prédateur Macrolophus pygmaeus. © GRAB

Lutter contre les bioagresseurs, améliorer la fertilité du sol, réduire le travail du sol… « Les plantes de service ont un intérêt majeur pour la production de légumes », résume Mathieu Conseil, de l’Institut technique de l’agriculture biologique (Itab), lors de la rencontre technique consacrée à ce thème organisée par le Ctifl et l’Itab, le 29 mars 2018 au centre Ctifl de Balandran (Gard). « Nous avons tout intérêt à travailler collectivement sur ce sujet, ajoute l’animateur, afin d’apprendre à utiliser correctement les plantes de service : quand les semer, comment les gérer… ». De nombreux exemples d’utilisation des plantes de service ont été abordés au cours de la journée. Eloigner les bioagresseurs grâce à des plantes répulsives, les regrouper pour mieux les éliminer par l’intermédiaire de plantes pièges, favoriser leurs ennemis naturels grâce aux plantes ressources, plantes banques ou plantes relais… Les travaux de recherche et d’expérimentation fleurissent sur le sujet. Dans de nombreux cas, les plantes étudiées ont un effet significatif sur les bioagresseurs ou leurs ennemis naturels. Mais les stratégies d’utilisation ne sont pas encore forcément opérationnelles. « La problématique du désherbage est cruciale, indique Sébastien Picault, Ctifl. Lors d’une association de culture, l’enherbement est très difficile à gérer ».

La technique des engrais verts ne suit pas une recette toute faite

L’installation de bandes fleuries de souci montre une bonne efficacité pour favoriser l’installation du prédateur Macrolophus pygmaeus, en cultures sous abris. C'est l'enseignement principal du projet MacroPlus, auquel participe le Grab. Contre les maladies du sol, comme la verticilliose, l’utilisation de plantes de service « transformées » montre une certaine efficacité. « Le séchage des engrais verts préserve leurs propriétés biocides », indique Vincent Michel, du centre d’expérimentation d’Agroscope en Suisse. La gestion de la fertilisation constitue le deuxième aspect de l’utilisation des plantes de service. Ainsi, l’intérêt des engrais verts, largement utilisés en production de légumes, n’est plus à démontrer. « Mais il faut garder en tête que l’utilisation des engrais verts ne suit pas une recette toute faite, prévient Maxime Davy, Ctifl/Terre d’essais. L’efficacité de cette technique dépend de nombreux paramètres auxquels il faut s’adapter en continu ».

À lire aussi

  • Vignette
    Amorce d'une reprise

    Le marché des produits de saison a eu tendance à se réactiver, vendredi, à l’approche du we

  • Vignette
    un commerce attendu plus actif

    Le contexte s'annonce plus porteur pour les fruits et légumes de saison (asperge, con

  • Vignette
    Asperge

    Tendance: Les apports et les prix se sont stabilisés,

  • Vignette
    Carotte

    Tendance: Les derniers lots du Sud-Ouest ont été faci

  • Vignette
    Chou-fleur

    Tendance: Avec le déclin de la demande intérieure et la pers

  • Vignette
    Concombre

    Tendance: Le marché a conservé une bonne fluidité, su