Aller au contenu principal
Hauts-de-France

Otimo bouscule la filière carotte en frais

Otimo, projet industriel consacré à la carotte en frais, risque de bousculer des équilibres rendus précaires par un marché national très difficile.

Jean-Paul Letombe (à gauche) en compagnie d'un producteur actionnaire. © Thierry Becqueriaux - FLD

Il va falloir compter désormais avec un nouvel opérateur dans la production de carottes à destination du marché du frais dans les Hauts-de-France. Depuis le 8 janvier, la société Otimo implantées à Brebières (Pas-de-Calais) s’est lancée sur ce marché national avec l’ambition de mieux valoriser les carottes produites par les agriculteurs de la région tant vers les GMS, les grossistes que la RHF.

Otimo a investi plus de 5 M€ dans un bâtiment industriel implanté sur 5 240 m2 consacré pour moitié au stockage pallox sous une température de 2 °C (6 000 t de capacité de stockage) et à un atelier de conditionnement ultramoderne. Celui-ci est équipé des machines les plus performantes (trois trieurs optiques du suisse Visar Sorting, une ligne de calibrage du hollandais Allround vegetable processing, ainsi qu’une ligne de refroidissement “hydrocooling”…). Les promoteurs d’Otimo mettent en avant nombre d’innovations, tant du côté production (semis, récolte et transport) que du côté du conditionnement (recyclage permanent de l’eau).

Otimo emploie actuellement sept personnes ETP et vise une production de 12 000 t en 2018. Mais le site pourrait monter en puissance jusqu’à 30 000 t/an si le marché le permet ! Elle a prévu également de commercialiser d’autres légumes produits à la fois par ses agriculteurs associés et ses livreurs.

Jean-Paul Letombe, mandataire de gestion et directeur général, ne s’épanche pas trop sur le montage financier, ni sur les actionnaires du projet qui a germé en avril 2016. Tout juste lâche-t-il que le projet a été lancé par une dizaine de producteurs de l’Arrageois majoritaires au capital à côté de Capital partenaires* et d’un troisième associé investisseur.

Le projet englobe plusieurs sociétés distinctes : un bureau de vente en gros présidé par Bertrand Dubois (Otimo Trading), quant à Otimo Service, elle s’occupe de l’exploitation et la SCI Otimo SCI du foncier. Le directeur général d’Otimo met l’accent sur la philosophie qui a guidé les promoteurs dans ce projet et les rapports entre les producteurs et le conditionneur-stockeur. « La rémunération des producteurs est transparente, équitable et proportionnelle aux ventes », explique-t-il. En concluant : « On n’est pas dans la rémunération à la tête du client sans aucune possibilité de contrôle ! ».

* Nord Capital Partenaires est un acteur leader dans le capital investissement implanté dans la région Hauts-de-France.

À lire aussi

  • Vignette
    Amorce d'une reprise

    Le marché des produits de saison a eu tendance à se réactiver, vendredi, à l’approche du we

  • Vignette
    un commerce attendu plus actif

    Le contexte s'annonce plus porteur pour les fruits et légumes de saison (asperge, con

  • Vignette
    Asperge

    Tendance: Les apports et les prix se sont stabilisés,

  • Vignette
    Carotte

    Tendance: Les derniers lots du Sud-Ouest ont été faci

  • Vignette
    Chou-fleur

    Tendance: Avec le déclin de la demande intérieure et la pers

  • Vignette
    Concombre

    Tendance: Le marché a conservé une bonne fluidité, su