Aller au contenu principal
Bio

Occitanie : les taupins d’abord

La lutte contre les taupins était au centre d’une première journée régionale maraîchage bio organisée à l’initiative de la Chambre régionale d’agriculture Occitanie.

En recrudescence ces dernières années, le taupin a donné lieu à plusieurs essais sur différentes cultures (asperge, melon, patate douce). © RFL

« Nous devons trouver ensemble des nouvelles synergies dans cette nouvelle grande région », a expliqué Yvan Poirot, élu de la Chambre d’agriculture du Gard en charge de l’AB et responsable de la commission «légumes» au niveau régional, lors de la première journée régionale maraîchage bio organisée par la Chambre d’agriculture d’Occitanie et SudExpé, à Marsillargues (34). En recrudescence ces dernières années dans le Sud-est, le taupin a donné lieu à plusieurs essais sur différentes cultures (asperge, melon, patate douce) sur le site de SudExpé, à Marsillargues. « Nous avons cherché à évaluer plusieurs méthodes de lutte : à l’aide d’un champignon formulé sur grains de riz stériles, le Met52®, une solution qui a reçu une AMM mais n’est pas autorisée sur melon. Nous avons également évalué des engrais à base d’oligo-éléments issus d’extraits de moutarde pour leur effet répulsif ; mais aussi du son de moutarde, également pour son effet répulsif, du blé et du tourteau de ricin pour leur effet attractif… », a rapporté Lucille Guigual, SudExpé/CA 34, en charge de ces essais.

Des soi-disant solutions contre les taupins !

Sur asperge, l’essai n’a pas permis d’aboutir en raison d’un niveau d’infestation trop faible. « En revanche, nous avons observé des effets intéressants sur d’autres ravageurs du sol qu’il nous faut revoir », notamment la mouche des semis et/ou scutigérelles, avec une réduction d’attaque avec le son de moutarde, « même si le niveau d’efficacité reste insuffisant seul ». Sur melon, trois essais ont été réalisés entre 2015 et 2017. « Nous avons eu un bon niveau de dégâts sur fruits, mais sans observer de différences significatives entre les modalités, avec, à chaque fois, plus de 15 % d’attaques, ce qui nous permet de valider les essais et d’avancer deux hypothèses. Soit les produits évalués n’ont pas d’effet contre le taupin Agriotes sordidus dans ces systèmes de cultures ; soit l’infestation de taupin est trop hétérogène dans une parcelle pour mettre en évidence des différences ». Sur patate douce, l’unique essai n’a pas montré « de différences significatives entre les modalités ». Le taupin reste une problématique notable quelle que soit la culture et d’autres filières travaillent également sur l’évaluation d’autres solutions. « Un projet national piloté par Arvalis a vu le jour début 2017 et des essais sont menés sur pomme de terre et maïs. Invenio travaille également sur le sujet. En croisant toutes les informations, nous espérons pouvoir mettre en évidence des effets intéressants pour nos cultures méridionales. Mais en attendant, ne prenez pas pour argent comptant tout ce que l’on peut vous dire sur des soi-disant solutions contre les taupins ! », a mis en garde Lucille Guigal.

 

À lire aussi

  • Vignette
    Amorce d'une reprise

    Le marché des produits de saison a eu tendance à se réactiver, vendredi, à l’approche du we

  • Vignette
    un commerce attendu plus actif

    Le contexte s'annonce plus porteur pour les fruits et légumes de saison (asperge, con

  • Vignette
    Asperge

    Tendance: Les apports et les prix se sont stabilisés,

  • Vignette
    Carotte

    Tendance: Les derniers lots du Sud-Ouest ont été faci

  • Vignette
    Chou-fleur

    Tendance: Avec le déclin de la demande intérieure et la pers

  • Vignette
    Concombre

    Tendance: Le marché a conservé une bonne fluidité, su